temoignage
Témoignage de A.E de Natanya

 En juin 2008, j’asistais à une conférence d’Aviva Azan sur le Décodage Thérapeutique et la psycho-généalogie.
 
J'ai 70 ans, la valise a un tel âge est souvent bien lourde à porter et ai alors décidé de me débarasser de quelques conflits encombrants. De la conférence donnée par Aviva j’avais compris  que la maladie doit être comprise comme un programme mis en oeuvre par la nature afin de nous aider à résoudre une difficulté dont nous n’avions  pas conscience.

J’ai donc décidé de consulter Aviva avec une longue liste de bobos dont deux primordiaux: numero un sur la liste, je tenais à tout prix à cesser de ronger les ongles et numero deux : me débarasser de mon psoriasis dont je souffre depuis l'âge de 14 ans.
Les ongles je les ronge depuis l’âge de quatre-cinq ans. Je les ronge jusqu'à  la racine. La première chose que je fais le matin en me réveillant est de mettre un doigt après l’autre dans la bouche et de ronger les ongles. J’ai un tel dégoût de mes mains que j’en ai bien souvent la nausée. Je me gène a tel point que je cache constamment mes mains afin que personne ne puisse voir mes ongles rongés et par conséquent mes doigts déformés.
 
Après une consultation  de de deux heures  durant laquelle Aviva m’a expliqué ce qui d’après elle est la raison pour laquelle je ronge les ongles ainsi que la raison de mon psoriasis. je ne me ronge plus les ongles.
 
 Ce n’était pas qu’en sortant du cabinet d’ Aviva j’avais pris la ferme décision de tout entamer afin de cesser de ronger les ongles. Ce n’était pas une question de quoi faire. Ce n’était que mon cerveau qui avait entamé un processus naturel et rapide de réhabilitation/ guérison qui n’a duré que le temps d’une seule consultation. En sortant de chez Aviva je n’avais plus le moindre désir de ronger les ongles.

En ce qui concerne le psoriasis, immédiatememt après la première consultation il y a eu une énorme amélioration : le psoriasis avait quasi disparu et ceci après tant d'années sans la moindre amélioration. Après plusieurs mois sans psoriasis, la maladie est réapparue. Avec l’aide d’Aviva l’on est parvenu, au début, à partiellement l’endiguer et graduellement à le faire quasi totalement disparaître. 
_________________________________